Les Chantiers d’Insertion

Pour remplir la mission d’accompagnement des personnes en situation précaire dans leur parcours d’insertion, La Mie de Pain a mis en place deux chantiers d’insertion qui accompagne à ce jour respectivement 34 et 28 personnes.


Missions et objectifs


Qu’est-ce qu’un chantier d’insertion ?

Le Chantier d'Insertion, Crédit Photo : Sylvain Leser


Le chantier d’insertion est un dispositif qui, porté par l’association en partenariat avec l’Etat, la Région, le Département et Pôle Emploi, permet d’accompagner des personnes en grande difficulté dans une dynamique d’insertion sociale et professionnelle.

 

L’équipe encadrant les chantiers d’insertion met en place un accompagnement individualisé pour chaque personne accompagnée. L’enjeu est de répondre le mieux possible aux problématiques de la personne.


À cet effet, trois dimensions sont développées et font de l’accompagnement proposé une démarche objectivée :

• l’accompagnement social,
• l’accompagnement professionnel,
• la formation.


Des indicateurs de résultats à atteindre à l’issue du parcours sont évalués 3 fois par an en étroite collaboration avec les représentants de l’Etat.


Le chantier d’insertion remobilisant


Le Chantier d'Insertion, Crédit Photo : Sylvain LeserDepuis 2002, La Mie de Pain propose un chantier d’insertion dit remobilisant. Il a pour objectif de recruter des personnes rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi en raison de leur état de santé, de leur situation sociale, familiale, matérielle (sans domicile fixe, sortant de prison, primo arrivants, troubles psychiques et du comportement, addictions), notamment en vue de faciliter leur insertion sociale et professionnelle.


L’association dispose pour ce chantier de 34 postes en insertion (contrat à durée déterminé pour une durée maximum de 24 mois). Les salariés en insertion exercent le métier d’agent de nettoyage dans le cadre d’une prestation sous-traitée par Le Refuge de La Mie de Pain. Ils sont accompagnés par des encadrants techniques et des conseillers en insertion sociale afin de trouver des solutions à leurs diverses problématiques.

 

15% des salariés accueillis sur ce chantier doivent accéder à un emploi durable, 25% doivent accéder à un emploi de transition et 20% doivent accéder à une sortie positive.

 

 

Le chantier d’insertion qualifiant : ouvert depuis le 1er octobre 2013


Chantier d'Insertion restauration, Crédit photo : Sophie Bigo28 personnes sont embauchées pour une année de formation en alternance et préparent le diplôme d’agent de restauration. 15 jours d’enseignements dispensés par le GRETA* sont couplés à 15 jours de pratique au sein de l’espace cuisine-restauration du Nouveau Refuge de l’association.


Les 28 salariés en insertion sont accompagnés tout au long de leur formation par les travailleurs sociaux de La Mie de Pain. Le suivi proposé est pertinent et personnalisé afin de s’adapter à leurs besoins. Ils y trouvent des réponses à leurs problématiques, des parcours objectivés, et mieux qu’une sortie positive, une réelle porte d’entrée dans la société.


50% des salariés accueillis sur ce chantier doivent accéder à un emploi durable, 15% doivent accéder à un emploi de transition et 15% doivent accéder à une sortie positive. 


*GRETA : structures de l’éducation nationale qui organisent des formations pour adultes dans la plupart des métiers. On peut aussi bien y préparer un diplôme du CAP au BTS que suivre un simple module de formation.

 

Vers le développement d’un pôle d’Insertion par l’Activité Economique (I.A.E)


Constatant que seule la souplesse et la diversité des réponses que nous pouvons apporter, permettent aux salariés en insertion d’accéder réellement à un emploi stable et à l’autonomie, La Mie de Pain a lancé un projet visant à développer l’ensemble de ses prestations par l’activité économique et ainsi créer un véritable pôle I.A.E.


Une 3ème voie vers l’insertion pourrait être proposée par l’association dès 2014 : le dispositif « premières heures ».


Il s’agit d’un dispositif visant à accueillir des personnes en très grande exclusion sociale qui ne peuvent accéder à l’univers professionnel que de façon très graduelle. Les personnes embauchées dans le dispositif « premières heures » renouent pas à pas avec le monde de l’emploi par un contrat de travail de quelques heures hebdomadaires, en adaptant l’emploi proposé aux capacités de la personne (2, 4, 6 ou 8 heures par semaine).


Grâce au dispositif « premières heures », La Mie de Pain pourrait ainsi ouvrir ses portes à 10 personnes supplémentaires par an dans les métiers de l’entretien. 

Coordonnées et contact privilégié

Les Chantiers d’Insertion
Accès par le : 22 rue Charles Fourier, 75013 Paris
Métro : Tolbiac / Place d’Italie / Corvisart.


Standard

Tél. : 01 45 89 90 29
Email : chantier.insertion@miedepain.asso.fr


Cédric HERVE, Directeur des Chantiers d’Insertion