Sélectionnez votre profil

Le mot de Christophe Piedra, Directeur du Refuge

Le Refuge

Nous venons d’entrer dans la période hivernale. Que constatez-vous au Refuge ?

L’entrée dans la période hivernale est synonyme de l’ouverture de 426 lits au Refuge. Déjà des centaines de personnes sans-abri se pressent chaque soir devant nos portes. Et malheureusement, nous risquons de devoir refuser certaines d’entre elles, faute de moyens suffisants.


Qui sont les personnes qui se présentent au Refuge ?

Le nombre de sans-abri en France, et à Paris plus particulièrement, ne cesse de croître. Leur détresse est réelle. Les personnes à la rue aujourd’hui ont des profils très variés : des personnes âgées malades et à bout de force, des hommes désespérés de ne pouvoir trouver ni travail ni logement, des jeunes confrontés aux dangers de la rue alors que certains ont à peine 18 ans…


Est-ce le même type de personne qui vient au Refuge d’un hiver sur l’autre ?

Je pensais l’année 2011 exceptionnelle en raison de la crise… Pourtant, la situation actuelle semble pire encore ! Nous voyons notamment arriver des personnes tout juste expulsées de chez elles. Elles se retrouvent brutalement à la rue, sans savoir vers qui se tourner, et s’accrochent à nous comme à une bouée de sauvetage.

Nous accueillons également de nombreux travailleurs précaires, qui n’ont pas les revenus ni les garanties suffisants pour retrouver un appartement. Sans hébergement pour se reposer, se laver, nettoyer leurs vêtements, ils ne parviendront pas à conserver leur emploi et se retrouveront dans une détresse pire encore. L’emploi et l’hébergement sont la clé d’une stabilité et d’une réinsertion réussie, et de nos jours, ce sont deux éléments de plus en plus difficiles à obtenir et à conserver pour un grand nombre d’entre nous.


En 2012, un SDF sur trois travaille et est pourtant réduit à affronter la misère quotidiennement !

 

Comment alors aider les personnes sans-abri sur le long terme ?

Parer à l’urgence et à la détresse en offrant un repas chaud, un lit et des premiers soins médicaux est indispensable. Et c’est encore plus vrai lorsque l’hiver arrive. C’est pourquoi nous ne pouvons pas nous passer de l’aide de nos généreux donateurs sans qui La Mie de Pain ne pourrait rien.

Mais parer à l’urgence ne doit pas être notre seul axe de travail. Au Refuge, sur les 426 places que nous comptons, nous voulons réserver 200 places, soit pratiquement la moitié de notre capacité d’accueil, aux personnes sans-abri qui ont un projet pour s’en sortir. Nous leur proposerons un accompagnement personnalisé pour les aider à faire valoir leurs droits, rechercher un emploi ou une formation si elles n’ont pas ou plus de travail, trouver un logement adapté à leurs ressources…

Notre objectif est que les personnes que nous accueillons au Refuge retrouvent une réelle autonomie et une place au sein de la société !

Laissez vous aussi un commentaire

*

Mission N°1

ACCUEILLIR
NOURRIR
HÉBERGER

UN DON DE
55€
REPRÉSENTE


1 NUIT D’HÉBERGEMENT
+ 3 REPAS CHAUD
+ 1ers SOINS MÉDICAUX POUR UNE PERSONNE SANS-ABRI

Voir nos autres missions >