Sélectionnez votre profil

Que faut-il retenir de la Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale ?

Affiche Conférence nationale contre la pauvreté 2012

Alors que vient de s’achever la Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale (10 et 11 décembre 2012), le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé un plan pluriannuel estimé à 2 / 2,5 milliards d’euros pour combattre la précarité en France. Cinq points essentiels émergent de ce plan d’actions qui sera finalisé le 22 janvier 2013.

Marisol Touraine Conférence nationale

Les minimas sociaux


Le RSA socle (418 euros par mois) sera revalorisé. En effet, ce dernier représente aujourd’hui seulement 43 % du Smic alors que le Rmi (« antécédent » du RSA) représentait 50% du Smic jusqu’en 2002. Pour rapprocher le RSA à 50 % du Smic, le gouvernement répond par une hausse de 10 % sur cinq ans (en plus de l’indexation annuelle sur l’inflation) avec une première revalorisation dès septembre prochain.

 

Le logement

Sujet très attendu, le gouvernement a rappelé son ambition de soutenir activement les politiques en faveur de l’hébergement et du logement. Ainsi en 2012, ce sont 100 millions d’euros qui seront consacrés à la création de 8000 places d’hébergement supplémentaires (4000 places d’hébergements d’urgence et 4000 places de centre d’accueil des demandeurs d’asile).
L’aide au logement de droit commun est également une priorité évoquée en rappelant tout d’abord le projet de construction de 150 000 logements sociaux chaque année durant le quinquennat. D’autres mesures sont considérées telles que : « la prévention des expulsions, l’intermédiation locative, le logement adapté, l’accompagnement vers et dans le logement… » Le gouvernement entend aussi travailler sur une « garantie universelle des risques locatifs » où l’on pourrait imaginer que des associations se portent caution pour les personnes les plus modestes.

 

L’insertion

Le Premier Ministre a annoncé le lancement de la « garantie jeune » (car n’oublions pas que la grande précarité grandit considérablement parmi les jeunes de 18 à 25 ans). Avec pour objectif d’accélérer et de faciliter l’autonomie des jeunes, la « garantie jeune » est un contrat d’insertion d’un an renouvelable que des jeunes sans qualification pourront signer à compter de septembre 2013 (10 000 jeunes concernés dans un premier temps).
Ce contrat permettra aux jeunes de bénéficier d’un accompagnement adapté et complété par des propositions de formations ou d’emplois. Les jeunes qui accepteront l’une des propositions recevront une allocation d’un montant équivalent à celui du RSA en complément (environ 450 € par mois). Le gouvernement vise 100.000 jeunes bénéficiant de ce dispositif qui sera testé dans 10 territoires pilotes dès la rentrée 2013.

 

La santé

On estime qu’en France en 2012, 1,5 million de personnes renoncent à des soins de santé par manque d’argent. Un problème qui sur le long terme peut s’avérer lourd de conséquences. Le gouvernement souhaite donc compter davantage de bénéficiaires de la couverture médicale universelle – CMU (500 000 personnes supplémentaires) en relevant le plafond de cette aide (fixée à 7934 € par foyer en 2012).
En 2011, la CMU avait permis à plus de 4 millions de personnes de pouvoir se soigner gratuitement.

 

Le surendettement

Le gouvernement soutient une proposition émise par François Soulage (Président du Secours Catholique) qui consiste à créer une sorte de base de données « endettement » (tenue par les établissements bancaires). Cette base rassemblerait une liste des crédits engagés par tel ou tel individu se présentant dans une banque afin de vérifier s’il est solvable et ainsi éviter les situations de surendettement.

 

Les conclusions et actions à engager suite à ces deux journées de conférence sont très attendues à l’heure où la France franchit la barre de 8,6 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté.

Si les associations caritatives présentes à la Conférence restent réalistes et ont conscience que les résultats ne se feront pas sentir dans l’immédiat, elles soulignent également l’implication de tous les acteurs et la confrontation de la parole des experts à la parole des personnes en difficulté pour faire avancer les projets en appui aussi sur des cas concrets.


Sources :

Youphil.com : Ce qu’il faut retenir du « pacte de solidarité » de Jean-Marc Ayrault
Youphil.com : Conférence nationale contre la pauvreté: “on a trop montré les pauvres comme des profiteurs”
Gouvernement.fr : Décryptage, Jean-Marc Ayrault propose un nouveau modèle français fondé sur la redistribution et la solidarité publique
Lachaineducoeur.fr : Conférence nationale contre la pauvreté : ambitions croisées des associations et des politiques

Crédits Photos :
Image à la Une : www.social-sante.gouv.fr
Image dans l’article : AFP.com, Bertrand Guay 

 

Laissez vous aussi un commentaire

Image CAPTCHA
*

Mission N°3

ORIENTER
RELOGER
RÉINSERER

UN DON DE
35€
REPRÉSENTE

1 JOURNÉE DE PRISE EN CHARGE POUR 1 JEUNE EN DIFFICULTÉ

Voir nos autres missions >