Sélectionnez votre profil

Des séances d’art-thérapie pour accompagner les personnes en grande précarité accueillies au Refuge

Atelier art-thérapie

Arrivées au centre d’hébergement d’urgence de La Mie de Pain en avril 2013 alors que le Refuge occupait encore ses anciens locaux, Anne et Sandrine sont art-thérapeutes. Elles proposent et animent chaque semaine depuis plus d’un an et demi, des ateliers d’art-thérapie à destination des personnes accueillies au Refuge. Elles reviennent sur leur activité et nous font découvrir une façon originale d’accompagner les personnes en difficulté vers l’insertion.

Atelier art-thérapie

« Nous avons au départ été sollicitées par La Mie de Pain lorsque que le Refuge a ouvert au printemps 2013, une centaine de places 24h/24 pour des personnes âgées ou souffrantes. Il s’agissait à ce moment-là de proposer un accompagnement complémentaire et différent aux personnes qui restaient durant la journée dans le centre. C’est par ce biais qu’Anne et moi sommes arrivées au sein de l’association » confie Sandrine, comédienne et art-thérapeute.

 

L’art-thérapie est un processus d’accompagnement à la création, sans attente de résultat, afin d’aider une personne à se réapproprier sa relation au corps, à l’espace, aux autres. L’art-thérapie est une médiation qui fait appel à diverses activités telles que le théâtre, les arts plastiques, l’écriture et qui vise à susciter l’esprit, les capacités d’attention, de concentration, de réactivité. « Concrètement, nous animons chaque semaine, un atelier de 2 heures. Le groupe est ouvert, c’est-à-dire que vient qui veut. Un noyau dur de participants s’est néanmoins rapidement formé. Le groupe peut accueillir jusqu’à une douzaine de personnes, et nous avons noté un regain d’intérêt depuis que le Refuge accueille des personnes à mobilité réduite », souligne Anne, artiste-peintre et art-thérapeute.

 

Les participants aux séances d’art-thérapie peuvent s’inscrire dans des projets de nature très différente, « on propose à la fois des projets dans la durée et des activités plus ponctuelles afin que tout le monde puisse s’y retrouver » précise Sandrine. Lors du déménagement de l’ancien vers le nouveau Refuge en janvier 2014, afin de mieux appréhender ce changement conséquent pour certains, les participants ont élaboré durant plusieurs semaines une fresque dans laquelle ils avaient à imaginer et mettre en scène une petite ville : dessiner les bâtiments, les routes entre eux, les personnages y évoluant.

Plus récemment, un projet de création d’un conte a été démarré : « nous avons imaginé et écrit l’histoire tous ensemble, notre rôle étant de les accompagner dans cette démarche artistique ». Tous ces projets permettant à chaque fois un travail collectif et collaboratif, ainsi qu’une réflexion individuelle.


L’art-thérapie se situe toujours dans l’indirect, c’est le propre de la médiation.
« Petit à petit, les participants s’ouvrent et se livrent davantage, une dynamique de groupe se créé par ailleurs entre eux. Pour des personnes en très grande fragilité parfois, c’est un pas énorme ».


L’art-thérapie est ainsi pour la personne accompagnée, une façon d’avancer dans son parcours vers l’insertion. C’est pourquoi Anne et Sandrine rencontrent régulièrement les travailleurs sociaux du Refuge qui suivent les personnes hébergées prenant part aux séances d’art-thérapie.


« L’art-thérapie c’est rechercher et identifier les ressources qui subsistent chez une personne pour lui permettre d’avancer. On ne s’intéresse pas à ce qui n’est plus… »
Et en cela, l’art-thérapie est alors un appui certain pour accompagner les personnes en grande précarité vers une issue positive…



Dans l’intimité d’un atelier d’art-thérapie.

 

Sébastien Baricalla, photographe, s’est joint à l’un des ateliers d’art-thérapie animé par Anne et Sandrine.

Découvrez ci-dessous son reportage en images et en mots…


« Nous sommes le vendredi 28 novembre 2014. Je traverse les couloirs de La Mie de Pain pour me rendre à la Plateforme où je dois rencontrer Sandrine et Anne, 2 intervenantes de l’association « Les Eclaireurs ». Ces dernières animent depuis 18 mois maintenant un atelier d’art thérapie destiné aux bénéficiaires du centre d’hébergement, situé juste à côté.

Cette après-midi s’y rencontrent Jean-Fritz, Ismaël et Christian. Durant 2 heures, ils vont extérioriser leurs états d’âmes à travers plusieurs activités à thèmes.

La première, « Le rituel de commencement » consiste en une brève présentation où chaque participant se présente en se transmettant un objet coloré et confiant leurs états.

Seconde activité, « l’acrostiche », un poème parlant de l’atelier d’art-thérapie. Les trois hommes sont concentrés. L’atmosphère est calme, parfois rompue par les rires d’Ismaël rendant l’activité plus détendue.

Enfin la troisième activité. « Les Satellites » comme l’appellent Sandrine et Anne. Une personne est nominée pour être « la planète » ; les deux autres sont « les satellites » et ont la tâche de suivre la première à son rythme.

Après 2 heures d’échanges et de partages, la dernière activité, « le rituel de fin » permet aux trois participants à l’atelier de faire une rétrospective des activités menées et de faire le point sur soi ».

 

Texte co-écrit par Sébastien Baricalla et Michel Guillout

Photos : Sébastien Baricalla (non libre de droits)

 

 

 

***
Anne et Sandrine sont diplômées de l’INECAT, école diplômante en art-thérapie.
Elles ont toutes deux créé en 2012 l’association Les Eclaireurs qui propose à diverses structures (maisons de retraite, écoles, CHU-CHRS..) des ateliers d’art-thérapie.
En savoir + sur http://leseclaireurs.over-blog.com/

Mission N°2

ÉCOUTER
ACCOM-
PAGNER

AIDER

UN DON DE
130€
REPRÉSENTE

10 JOURNÉES D’ACCUEIL DE JOUR POUR 1 PERSONNE SANS-ABRI

Voir nos autres missions >