Hébergement d’urgence

Le point sur les différents dispositifs :

Inscrit dans la loi, le droit à l’hébergement n’est pourtant pas respecté pour des milliers de personnes qui, trop souvent, passent la nuit à la rue faute de place en centre d’hébergement d’urgence. Mais qu’est-ce que l’hébergement d’urgence ? Qui peut en bénéficier ? Comment obtenir une place et pour combien de temps ? Le point sur les dispositifs d’hébergement d’urgence.

Définition de l’hébergement d’urgence

Il existe différentes structures d’hébergement temporaire destinées aux personnes vulnérables et isolées, parmi lesquelles celles sans hébergement fixe : centre d’hébergement d’urgence (CHU), centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA)…

Le centre d’hébergement d’urgence assure un accueil et une mise à l’abri inconditionnelle et gratuite pour les personnes en grande exclusion. Cette solution est centrée sur la réponse aux besoins immédiats et élémentaires des personnes sans-abri, mais ces dernières accèdent également à des informations, voire une orientation selon leur demande. 

Le centre d’hébergement et de réinsertion sociale propose un accompagnement social global. Les personnes accueillies sont invitées à souffler, reprendre confiance en elles et cheminer vers un projet d’insertion visant à l’autonomie.

Un centre d’hébergement d’urgence, pour qui ?

Il n’y a aucune condition pour bénéficier d’un hébergement d’urgence. L’hébergement d’urgence est inconditionnel. Toute personne sans-abri, démunie ou exclue – quelle que soit la nature de l’exclusion – peut être accueillie. Ainsi, âge, situation familiale, nationalité, régularité de séjour, sexe… ne comptent pas. Néanmoins, certains centres d’hébergement d’urgence peuvent être spécialement destinés aux hommes ou aux femmes.

La prise en charge en urgence 

Le 115. C’est le numéro national pour les personnes sans-abri. Gratuit, ouvert en permanence, ce numéro peut être composé par les personnes ayant besoin d’un hébergement d’urgence elles-mêmes, ou par des tierces-personnes souhaitant venir en aide. 

Les Services Intégrés d’Accueil et d’Orientation (SIAO) qui, à l’échelle départementale, sont chargés de gérer l’urgence et d’orienter les personnes vers les solutions les plus adaptées en termes d’hébergement d’urgence.  

Créé en 2010, il doit devenir, à terme, le guichet unique de cette demande afin de simplifier les démarches pour les personnes et pour les travailleurs sociaux qui les accompagnent. Néanmoins, des personnes à la rue peuvent être conduites ou orientées vers un centre d’hébergement d’urgence par les équipes des maraudes, en coordination avec le SIAO.

A Paris et dans d’autres départements, compte tenu de l’ampleur de la demande et de l’urgence de tant de situations, il existe deux SIAO. L’un consacré à l’urgence et l’autre à l’insertion. Le SIAO urgence est opéré par le Samu social, c’est le fameux 115. 

L’hébergement d’urgence pour combien de temps ?

Le principe de l’hébergement d’urgence est qu’il soit temporaire, le temps de trouver une solution durable et adaptée aux personnes sans domicile fixe, grâce à un parcours d’accompagnement proposé par la structure. 

De quelques jours à quelques mois, la durée d’un séjour en centre d’hébergement d’urgence est variable, en fonction de la situation individuelle de la personne accueillie. Dans tous les cas, les personnes en grande précarité doivent pouvoir rester hébergées tant qu’une autre solution n’a pas été trouvée : il s’agit du principe de non-remise à la rue.

L’hébergement d’urgence à La Mie de Pain

A Paris, les Œuvres de La Mie de Pain gèrent 7 structures visant à fournir une aide d’urgence aux personnes en détresse et à les accompagner vers une réinsertion sociale et/ou professionnelle durable.

Parmi les différentes actions sociales mises en œuvre par l’association, le Refuge est un centre d’hébergement d’urgence et d’insertion pour des hommes majeurs. La Mie de Pain propose également aux femmes seules souffrant de grande exclusion un foyer spécialement dédié.

Le Refuge, premier centre d’hébergement d’urgence à Paris

Situé dans le 13e arrondissement de Paris, Le Refuge accueille des hommes majeurs tous les jours de l’année, 24/24h et 7/7 jours. 360 personnes en situation précaire y sont hébergées en chambres simples, doubles, ou en petites unités de vie : elles occupent 300 places d’hébergement auxquelles s’ajoutent 60 places ouvertes en cas de situation exceptionnelle comme par exemple le déclenchement du Plan Grand Froid. Si environ un tiers des places sont dédiées à l’hébergement d’urgence, la majorité des personnes résident au Refuge et sont en parcours d’insertion. Elles sont suivies par un travailleur social en vue d’accompagner leur parcours vers l’accès à l’emploi et au logement. Un pôle santé est également accessible pour les 360 usagers du Refuge avec la présence de médecins bénévoles, d’infirmières et d’aide-soignantes psychologues.

Le Foyer Femmes

Ouvert depuis fin 2016, le Foyer pour femmes de la rue Vergniaud, à Paris, accueille une soixantaine de femmes isolées et en détresse. Après des années d’errance, victimes de la dureté de la rue, elles peuvent y trouver un havre de paix pour se reconstruire. Hébergées dans des chambres de 2 à 4 lits, elles sont suivies par des travailleurs sociaux pour retrouver des repères, se fixer des objectifs et parvenir à une réinsertion sociale et professionnelle.