Sélectionnez votre profil

Toutes les actualités

Hygiène et santé en priorité

En pleine crise du coronavirus, l’hygiène et la santé des personnes qu’elles hébergent sont plus que jamais une priorité pour les Œuvres de la Mie de Pain. Et pour cela, elle peut compter sur la mobilisation sans faille de l’équipe de l’infirmerie du Refuge : dix médecins bénévoles (avec plusieurs spécialités représentées), une infirmière bénévole et une aide-soignante. Une équipe pleinement engagée dans le combat contre l’épidémie.

 

En plus de leurs missions habituelles, les médecins bénévoles mettent actuellement leur expertise scientifique au service de l’association. L’un d’entre eux a accepté la mission de médecin-conseil sur le covid-19 pour la Mie de Pain. Le plan de continuité des activités lui a été soumis pour s’assurer que les mesures décidées contribuent à prévenir la contagion. Et en amont du passage en stade 3, une réunion d’information avec la direction collégiale et deux médecins, dont le médecin-conseil, a été proposée pour sensibiliser les salariés et les bénévoles à cette maladie et ses conséquences, et répondre à leurs éventuelles interrogations.

 

Très tôt l’association s’était souciée de cette question. Dès le début de l’épidémie, bien avant le confinement, elle s’est attachée à appliquer les recommandations officielles, qu’elle continue bien entendu de suivre, en s’adaptant à leurs évolutions. Pour informer et éduquer sur les gestes barrières dans les différentes structures, elle a nommé parmi le personnel un référent hygiène. Ainsi, depuis quelques semaines, toute entrée dans l’association est subordonnée au lavage de mains. Et dans chaque structure, des espaces de confinement ont été définis, en cas de besoin d’isolement.

 

Symbole de leur engagement, certains médecins n’hésitent pas, en pleine pénurie de masques, à parcourir les pharmacies pour trouver ceux auxquels ils ont droit en tant que professionnels de santé et les mettre à disposition de la Mie de Pain.

 

A l’infirmerie, le mot d’ordre est de maintenir l’activité pour ce public fragile qui a besoin de soins en continu, avec une vigilance particulière quant au covid-19. Les trois heures de consultation, trois fois par semaine (lundi, mercredi et vendredi), sont donc plus que jamais assurées. Elles sont primordiales, puisqu’elles permettent le suivi des pathologies éventuelles des personnes hébergées et le renouvellement de leurs ordonnances. En cette période particulière, elles sont également l’occasion de faire de la prévention en rappelant les gestes barrières, la distanciation sociale, les symptômes éventuels à surveiller, etc. Chaque hébergé, homme du Refuge ou femme du Foyer Vergniaud à proximité, peut s’y rendre. Quant aux personnes les plus fragiles, ils reçoivent quotidiennement une visite de l’infirmière ou de l’aide-soignante dans leur chambre, pour s’assurer de leur état de santé.

 

L’infirmerie du Refuge est une initiative des Œuvres de la Mie de Pain financée exclusivement par le mécénat et la générosité du public. Merci aux médecins, à l’infirmière et l’aide-soignante qui l’animent avec engagement, et merci aux partenaires et aux donateurs qui la rendent concrètement possible.

L’aide aux personnes à la rue se poursuit à la Mie de Pain

Depuis plus de 130 ans, l’aide d’urgence aux personnes à la rue est au cœur des missions des Œuvres de la Mie de Pain. Aujourd’hui, plus que jamais, l’association reste mobilisée pour aider ces personnes, encore plus vulnérables en situation de crise sanitaire. Objectif : pallier aux besoins essentiels que sont l’hygiène, l’hébergement et l’alimentation.

 

Parce que l’hygiène est primordiale dans un tel contexte et que plusieurs accueils de jour sont actuellement fermés, l’association propose toujours aux personnes sans-abri, hommes et femmes, de venir prendre une douche au sein de son espace solidarité insertion, l’Arche d’Avenirs (113 rue Regnault Paris 13e). Hier, 41 personnes en ont bénéficié. La buanderie étant fermée, les équipes distribuent des jetons pour laver son linge en laverie automatique.

 

Au Refuge (22 rue Charles Fourier 75013 Paris), les 60 places d’hébergement hivernal sont prolongées pour deux mois supplémentaires dans le cadre du report de la trêve hivernale, et pour les 28 places de grande urgence de l’Espace Bienvenue, qui en temps normal accueillent des personnes issues de maraude ou du 115 pour cinq nuits maximum, pas de remise à la rue pendant la durée du confinement. 

 

Côté repas, même si le réfectoire a dû fermer depuis le passage en stade 3, la Mie de Pain continue d’aider les personnes à la rue qui venaient y dîner gratuitement (les « Repas extérieurs ») grâce à la distribution au Refuge, de 17h à 19h, de paniers pique-niques par des bénévoles. Les équipes de la logistique et de la cuisine ont su rapidement s’adapter pour prévoir des repas froids facilement transportables, avec l’aide de partenaires faisant dons de nourriture à l’association. Une belle chaîne de la solidarité pour aider ceux qui en ont le plus besoin.   

 

Interview de la Mie de Pain sur RMC le 17 mars 2020

« Comment cela se passe-t-il actuellement, en pleine crise sanitaire, pour les personnes sans-abri ? Qu’en est-il des hébergements d’urgence à la Mie de Pain ? » Frédéric Blot, direction collégiale des Œuvres de la Mie de Pain, a répondu à ces questions mardi 17 mars, sur RMC, en duplex de l’association.


Les Œuvres de la Mie de Pain sont plus que jamais mobilisées pour accueillir les plus fragiles et subvenir à leurs besoins essentiels.


Covid-19 : La Mie de Pain mobilisée

Dans le contexte sanitaire actuel, les Œuvres de la Mie de Pain sont plus que jamais mobilisées pour prendre soin des plus fragiles.

 

Dès les débuts de l’épidémie de coronavirus, elles ont rappelé les consignes d’hygiène, les gestes barrières et veiller à ce que chacun ait accès au nécessaire pour se laver les mains facilement et régulièrement. Une réunion d’information avec la direction collégiale et un médecin bénévole à l’infirmerie du Refuge, a permis aux salariés et bénévoles de poser leurs questions sur la maladie et la conduite à tenir.

 

Afin d’assurer la poursuite de ses missions essentielles et de veiller à la protection du public qu’elles accueillent, ainsi que des équipes salariées et bénévoles, la direction de l’association a travaillé, en amont du passage au stade 3, un plan de continuité, dorénavant actif dans l’ensemble de l’association, concernant les salariés, les bénévoles, ainsi que les personnes accueillies ou hébergées. Objectif : adapter les activités, pour maintenir les activités essentielles de l’association, tout en préservant la santé et la sécurité de tous.

 

Grâce à la mobilisation, la vigilance, la responsabilité et la solidarité de tous ses acteurs, et avec certains changements temporaires en termes d’organisation, l’association poursuit sa mission historique : l’assistance aux personnes en danger.

Visite d’Agnès Evren, candidate LR dans le 15e, au Foyer Notre-Dame

Vendredi 7 mars, dans le cadre de sa mission de changer le regard sur les personnes en situation de précarité et de sensibiliser à la lutte contre l’exclusion, les Œuvres de la Mie de Pain ont reçu au Foyer Notre-Dame, Agnès Evren, candidate Les Républicains à la Mairie du 15e, accompagnée de ses colistières Clothilde Derouard, Marie-Caroline Doucerè et Nicole Schneider.

 

A la veille de la journée internationale des droits des femmes, elles ont pu visiter ce nouveau foyer d’hébergement pour femmes isolées avant de rencontrer et d’échanger avec des résidentes, qui ont témoigné de leur parcours et de leurs efforts pour cheminer vers l’insertion, accompagnées par les professionnels et les bénévoles de la structure.

 

Les échanges ont également porté sur l’insertion par l’activité économique avec la rencontre de deux salariés en insertion des chantiers Restauration et Nettoyage, ainsi que de la directrice par intérim du pôle IAE.

 

Visite de Sylvie Ceyrac, conseillère de Paris, au Foyer Notre-Dame

Sylvie Ceyrac, Conseillère de Paris, Déléguée auprès du Maire du XVe arrondissement à la Solidarité, a rendu visite ce matin aux premières résidentes qui arrivent progressivement dans le nouveau foyer d’hébergement pour femmes en cours d’ouverture au 3 square Guillot – Paris 15, géré par les Œuvres de la Mie de Pain.

 

D’une capacité de 49 lits, le foyer Notre-Dame accueillera des femmes isolées, avec parcours de rue, et les accompagnera de l’urgence à l’insertion, au travers d’un accompagnement social.

 

Madame Ceyrac a pu découvrir les lieux, rencontrer les salariés du foyer et échanger avec Florence Gérard, Présidente des Œuvres de la Mie de Pain, Frédéric Blot, Direction collégiale, et Fatima Issimaila, Responsable du foyer Notre-Dame et du foyer Vergniaud dans le XIIIe.

 

La Mie de Pain est ravie de prendre ses marques dans ce nouvel arrondissement et est reconnaissante de l’accueil qui lui est réservé.

 

Pour découvrir le foyer, l’association propose des portes-ouvertes samedi 29 février de 11h à 13h et du lundi 2 au jeudi 3 mars, de 17h à 19h.

 

Visite de Chang Hua Peng, candidat Modem – LREM – UDI à la Mairie du XIIIe

Jeudi 20 février, Chang Hua Peng, candidat Modem – LREM – UDI à la Mairie du XIII est venu découvrir avec Martine Ollié et Aurélie Joly, colistières, les actions des Œuvres de la Mie de Pain. L’une des missions principales de l’association est en effet de faire évoluer le regard sur les personnes en situation d’exclusion. 

 

Après une visite du centre d’hébergement d’urgence du Refuge et un point sur l’insertion par l’activité économique avec les équipes de l’association, ils ont déjeuné au réfectoire.

 

Chaque jour, ce sont près de 1000 personnes qui y bénéficient d’un repas, dans l’esprit du fondateur de la Mie de Pain, Paulin Enfert : un accueil inconditionnel, anonyme et gratuit.

 

 

 

Visite d’Anne Souyris, candidate EELV à la Mairie du XIIIe

Lundi 17 février, dans le cadre de leur mission de sensibilisation à la lutte contre l’exclusion, les Œuvres de la Mie de Pain ont reçu Anne Souyris, adjointe à la Maire de Paris chargée de la Santé, candidate à la Mairie du XIIIe pour le parti Europe Ecologie les Verts (EELV).

 

Accompagnée de Marie Atallah, conseillère de Paris – groupe écologiste de Paris 13e, de Wilfried Betourné, membre de sa liste, et de Nicolas Namur, directeur de campagne, Madame Souyris a pu visiter le Refuge, rencontrer l’équipe ainsi que des personnes hébergées, avant d’échanger sur l’insertion par l’activité économique.

 

Visite de Cédric Villani au Refuge

L’une des missions essentielles des Œuvres de la Mie de Pain est de sensibiliser aux difficultés liées à la précarité et à l’exclusion dans notre société, et faire évoluer le regard sur les personnes concernées. L’un des moyens pour y parvenir est d’ouvrir ses portes à des représentants institutionnels afin qu’ils intègrent ces préoccupations dans leurs réflexions.

 

C’est dans ce cadre que lundi 20 janvier, les Œuvres de la Mie de Pain ont accueilli Cédric Villani, candidat à la Mairie de Paris, en présence d’Anne-Christine Lang, députée de la 10e circonscription de Paris, et d’Amir Ben Merzoug, candidat dans le XIIIe.

 

Au programme, la visite du Refuge : l’Espace Bienvenue, l’infirmerie, les unités de vie, le bâtiment d’Urgence exceptionnelle et le réfectoire où se préparait l’accueil de près de 600 personnes pour le repas du soir par les professionnels de la cuisine, les salariés du chantier d’insertion Restauration et les bénévoles.

 

L’occasion de présenter l’histoire de la Mie de Pain et ses actions en matière de lutte contre l’exclusion, et d’échanger sur les questions d’hébergement d’urgence, de l’accompagnement des plus exclus ou encore de l’insertion par l’activité économique dans la capitale.

 

(c) D. Favier pour la Mie de Pain.

 

Mission N°2

ÉCOUTER
ACCOM-
PAGNER

AIDER

UN DON DE
130€
REPRÉSENTE

10 JOURNÉES D’ACCUEIL DE JOUR POUR 1 PERSONNE SANS-ABRI

Voir nos autres missions >

Recevez toute notre @ctu

Suivez La Mie de Pain sur