Sélectionnez votre profil

Mission N°2

ÉCOUTER
ACCOMPAGNER
AIDER

UN DON DE 130€ REPRÉSENTE

10 JOURNÉES
D'ACCUEIL DE JOUR
POUR 1 PERSONNE
SANS-ABRI

Actualité

Marie-Arlette Carlotti visite Le Refuge

Marie-Arlette Carlotti visite Le Refuge de La Mie de Pain

Alors que se tiendra les 10 et 11 décembre 2012, la Conférence sur la pauvreté et la lutte contre l’exclusion, Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, est venue visiter lundi 12 novembre, Le Refuge de La Mie de Pain, plus grand centre d’hébergement d’urgence en France.

Cette visite, conjointement à d’autres actions menées avec la Bapsa notamment (Brigade d’appui aux personnes sans abri) a permis à Madame Carlotti de préparer, sur le terrain, la prochaine conférence.

 

La Ministre a rencontré quelques-uns des sans-abri hébergés au Refuge qui ont souhaité lui apporter leurs témoignages, ainsi que des bénévoles et des salariés de La Mie de Pain. Elle a échangé avec chacun sur leur vécu et leur quotidien, eux qui luttent contre la précarité et l’exclusion quotidiennement.

Le Refuge peut aujourd’hui offrir jusqu’à 426 places d’hébergement et servir 550 repas chauds chaque soir. Si le centre, bâti en 1932, propose des places en dortoirs, il est actuellement en cours de rénovation. Le Nouveau Refuge ouvrira ainsi en juin 2013 et proposera un hébergement d’urgence totalement repensé.

 

Avant de partager la traditionnelle soupe populaire offerte aux sans-abri en hiver, Madame Carlotti a visité Le Refuge et s’est notamment arrêtée à l’infirmerie où chaque soir se relaient une dizaine de médecins-bénévoles. L’accès aux soins médicaux étant en effet une réelle problématique au sein des centres d’hébergement d’urgence. Le Refuge accueille à ce jour environ 180 sans-abri âgés, souvent malades, faute de place en maisons de retraite.

Marie-Arlette CARLOTTI

Visite de Marie-Arlette Carlotti au Refuge le lundi 12 novembre

L’Association La Mie de Pain recevra lundi 12 novembre à partir de 21h00, Madame Marie-Arlette CARLOTTI, Ministre déléguée, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion. La Ministre viendra visiter Le Refuge, le plus grand centre d’hébergement d’urgence de France.

Cette visite de terrain précède la Conférence contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, qui se tiendra les 12 et 13 novembre à Paris. Une étape essentielle avant l’annonce, début 2013, par le gouvernement d’un plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et les exclusions dont l’objectif sera de répondre pleinement à l’urgence de la situation de l’hébergement d’urgence en France.

Crédit Photo : Sipa 

Les dons en crise ?

Les dons en crise ?

Une récente étude de France générosités (syndicat professionnel des organismes faisant appel aux générosités) alerte sur les conséquences que la crise pourrait avoir sur les dons aux associations ou fondations. Parmi les donateurs français, « 22% confient qu’en raison de la crise, ils envisagent ne plus donner ; 31% de diminuer le montant de leurs dons ». Des chiffres qui inquiètent le secteur associatif qui doit faire preuve de toujours plus d’efforts pour trouver des fonds.

Particulièrement impliquée dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, La Mie de Pain souhaite ici relayer  les informations et chiffres parus dans l’étude de France générosités ; des données qui touchent notre association directement.

« Si sur les six derniers mois de l’année 2012, 87% des français interrogés ont effectué un don (en argent, en nature, en temps, de sang), ils soulignent que la crise a de réelles conséquences sur leur situation financière » et qu’ils pourraient de fait, reconsidérer leurs actes de dons à la baisse.

Selon France générosités, « des modifications de comportement vont s’opérer » et avoir un impact négatif sur les dons faits aux associations. « 53% des donateurs français prévoient de donner moins (31%) ou plus du tout (22%). Seuls 3% prévoient au contraire d’augmenter leurs dons ». Ainsi seulement la moitié de la population française serait donatrice contre deux-tiers à ce jour.

La Mie de Pain, dont les fonds reposent pour un tiers environ sur les dons et les legs, pourrait elle aussi subir les conséquences fâcheuses de la crise économique et financière présente en France depuis 2008.

C’est pourquoi, l’Association renouvelle ici son besoin permanent de donateurs petits et grands, afin de répondre à ses missions « de l’urgence à l’insertion » et d’aider au quotidien les personnes les plus démunies d’entre nous.

 

Source :

Etude issue de l’Observatoire France générosités – Mediaprism, Octobre 2012

La Banque Alimentaire
Coupe du monde des sans-abri

2012 : la Coupe du Monde des sans-abri se joue à Mexico

2012 marque le dixième anniversaire de cet événement footballistique qu’est la Coupe du Monde des sans-abri. Cette nouvelle édition se déroulera à Mexico jusqu’au 14 octobre prochain. 59 équipes s’affronteront jusqu’à la finale qui se tiendra « dans l’un des trois stades de street-football construits pour l’occasion sur la Plaza de la Constitución » selon un article de l’UEFA (Union des associations européennes de football).

La Coupe du Monde des sans-abri vise à dénoncer l’exclusion et la marginalisation que subissent les personnes à la rue, et espère que ce type de compétition les aide à sortir de la précarité. Croire en l’autre, lui faire confiance, le soutenir sont des clés pour aider les sans-abri pour qui de nombreux repères ont disparu. Leur permettre de représenter leur pays lors d’un match de football de niveau mondial est sans doute un facteur de motivation.

Mais c’est aussi l’occasion de faire évoluer le regard d’autrui, et de partager avec le « grand public » les problématiques de la rue pour mieux l’y sensibiliser et le mobiliser.

Sources : 

UEFA.com : La Coupe du Monde des sans-abri est lancée

Crédit PhotoHomeless World Cup

Le Refuge, Crédit Photo : Serge Pouzet

14,1% des Français sont pauvres

Le niveau de vie des Français a baissé en 2010 selon une étude de l’INSEE publiée le vendredi 07 septembre 2012.

Les chiffres de la pauvreté

14,1% de la population française (8,6 millions de personnes)

Moins de 18 ans : 19,6%

Inactifs de 18 ans ou plus : 15,9%

  • Retraités : 10,2%
  • Etudiants : 19,4%
  • Autres : 32,2%

Actifs de 18 ans ou plus : 10,2%

  • Chômeurs : 36,4%
  • Actifs occupés : 7,5 %

 

Le taux de pauvreté atteint son seuil le plus élevé depuis 1997, avec 14,1 % de pauvres parmi la population française (soit une hausse de 0,6 point en 2010). La France dénombre donc désormais 8,6 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté fixé à 964€ par mois.

 

Ce sont les chômeurs qui restent les plus touchés par la pauvreté (36,4%) avec une hausse de 1,7 point en 2010 même si le chômage contribue en fait peu à l’augmentation générale de la pauvreté.
En réalité, ce sont surtout les inactifs qui font croître le taux de pauvreté : les retraités représentent 11% de l’accroissement du nombre de personnes pauvres tandis que les adultes inactifs (autres que les retraités et les étudiants) en représentent 16%. Mais il faut surtout noter que les inactifs de moins de 18 ans (c’est-à-dire les enfants et adolescents) représentant quant à eux, 63% de l’accroissement du nombre de personnes pauvres.

 

L’observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (l’ONPES) tire donc la sonnette d’alarme en soulignant que la pauvreté augmente depuis les années 2000 touchant de plus en plus de personnes aux profils différents et qu’avoir un travail ne suffit plus à se prémunir de la pauvreté. Une situation qui risque bien de ne pas s’arranger avec la crise économique et faute de mesures spécifiques.

 

Si la France reste l’un des pays européens qui recense le moins de pauvres, la hausse du taux de pauvreté est néanmoins très nette. Il s’agit d’un tournant dans l’histoire sociale française depuis les années 1960. Il faut d’ailleurs envisager que cette hausse se confirme en 2011 et 2012 avec l’importante progression du chômage en France.

 

Comment définit-on la pauvreté ?

Un individu est considéré comme pauvre quand son niveau de vie (après impôts et prestations sociales) est inférieur au seuil de pauvreté. Ce seuil habituellement utilisé était de 50 % du niveau de vie médian en France, tandis qu’Eurostat (organisme européen) privilégie le seuil à 60 % qui est désormais le plus fréquemment publié. Le niveau de vie médian coupe la population en deux : autant gagne moins, autant gagne davantage.

 

Sources :

INSEE : Etude sur Les niveaux de vie en 2010.

L’Expansion.com : Niveau de vie: ce qu’il faut savoir sur les inégalités en France.

L’Expansion.com : La pauvreté a gagné du terrain en France.

Observatoire des inégalités.fr : La pauvreté en France.

Crédit Photo : Serge Pouzet

 

Cécile Duflot, Ministre de l'Egalité des territoires et du Logement

50 millions d’euros en faveur de l’hébergement d’urgence

Cécile Duflot, Ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, a annoncé le 20 septembre dernier qu’un plan d’urgence pour les personnes sans-abri, d’un montant de 50 millions d’euros, sera débloqué en vue de l’ouverture de nouveaux centres d’hébergement.

La Ministre a déclaré que « la situation de l’hébergement d’urgence est sans doute l’une des plus difficiles depuis 15 ans ».
L’annonce de ce plan fait suite à une réunion à Matignon qui réunissait autour du Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, une dizaine de membres du gouvernement et de directeurs de cabinet, le Président du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE), Etienne Pinte ainsi que des associations du secteur caritatif telles que Médecins du monde, Secours populaire, ATD Quart Monde.
Cette réunion devançait la Conférence contre la pauvreté et l’inclusion sociale, qui aura lieu les 10 et 11 décembre 2012 dont l’objectif est de déterminer un plan d’actions pluriannuel.

Les 50 millions d’euros débloqués devraient permettre de « répondre de manière très rapide à cette crise, d’appuyer les professionnels, d’éviter les solutions d’hébergement en hôtel qui ne sont pas très pérennes » a précisé Cécile Duflot.

Sept ateliers sur des thèmes comme le logement, l’emploi, le crédit bancaire et la santé prépareront la prochaine conférence afin que « les plus pauvres puissent accéder aux mêmes droits que tous les Français », a ajouté Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé.

Source : Le Point, 20 septembre 2012

Crédit Photo : BERTRAND GUAY / AFP

Vide-grenier de La Villa de l’Aube

Merci à tous ceux qui ont participé au vide-grenier de la Villa de l’Aube, Pension de Famille et Résidence Sociale des Œuvres de la Mie de Pain. Cette journée ensoleillée et conviviale nous a permis de récolter dans la joie et la bonne humeur 1.364€ qui serviront à alimenter la cagnotte permettant d’organiser le séjour du printemps 2013.

Mission N°2

ÉCOUTER
ACCOM-
PAGNER

AIDER

UN DON DE
130€
REPRÉSENTE

10 JOURNÉES D’ACCUEIL DE JOUR POUR 1 PERSONNE SANS-ABRI

Voir nos autres missions >

Recevez toute notre @ctu

Suivez La Mie de Pain sur

Principes déontologiques de l’association
Les administrateurs exercent leurs fonctions de façon bénévole et désintéressée dans l’intérêt de l’association.
Chaque administrateur renseigne annuellement une attestation de non-conflit d’intérêts et s’engage à respecter les principes déontologiques (article I.2 du règlement intérieur de l’association approuvé par le ministère de l’intérieur le 24/09/2015). Les 2 codirecteurs ont également signé cet engagement.