Sélectionnez votre profil

Mission N°3

ORIENTER
RELOGER
RÉINSERER

UN DON DE 35€ REPRÉSENTE

1 JOURNÉE DE PRISE
EN CHARGE POUR 1 JEUNE
EN DIFFICULTÉ

Les médias en parlent

TF1 8 décembre 2013

TF1, JT 13h, 8 décembre 2013

« Au coeur de l’hiver et à la veille des fêtes, les associations se mobilisent pour aider les plus démunis. C’est le cas de La Mie de Pain qui propose un toit aux sans-abris et qui intervient souvent en urgence ».

 

 

Logo_RMC_INFO

RMC INFO, 22 novembre 2013

« A cette neige, s’ajoute maintenant le froid. Les températures qui descendent en dessous de zéro pendant la nuit. La Ville de Paris active son plan grand froid dès aujourd’hui avec une semaine d’avance : dispositifs d’accueil et maraudes renforcées sachant que près de la moitié des appels passés au 115 n’ont pas de réponse. Reportage au Refuge de La Mie de Pain à Paris ».

 

 

 

Le journal de Gien_Paulin Enfert

Le journal de Gien, 18 novembre 2013

L’humaniste Paulin Enfert

 

Vendredi 15 novembre, à Gien, une conférence a été consacrée à Paulin Enfert. Cet humaniste a créé La Mie de Pain à Paris, en direction des sans-abri. […] L’institution, les premières années, créée une soupe populaire grâce à la générosité de commerces ou d’habitants en nourriture. Et chaque soir, le patronage se transforme en réfectoire pour la période hivernale. Sorte de restos du coeur créés non par un humoriste, mais par un magicien, et qui accueille parfois plusieurs centaines de personnes. Des bénévoles célèbres interviendront alors à la Mie de Pain comme Charles Péguy ou Jean Nohain.


Voir l’article

 

RTL logo

RTL, 14 octobre 2013

« On reparle du gaspillage alimentaire, car Internet va peut-être pouvoir nous aider à le limiter.

Une entreprise baptisée Eqosphère propose en effet à ses clients de mettre en relation des hypermarchés, qui jettent les denrées à peine périmées, et les associations caritatives. L’idée n’est pas tout à fait nouvelle, mais grâce à Internet, elle apparaît redoutablement efficace.

Interview de Perrine Sentilhes de La Mie de Pain ».

 

Benoît Hamon et Fleur Pellerin

Benoît Hamon et Fleur Pellerin viennent rencontrer La Mie de Pain

« Benoît Hamon, ministre délégué chargé de l’Economie sociale et solidaire (ESS) et de la Consommation et Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises de l’Innovation et de l’Economie numérique se rendront lundi matin 14 octobre, dans les locaux de La Mie de Pain, association bénéficiaire de l’ingénierie de services d’Eqosphere, entreprise high tech à forte utilité sociale ».

Source : Boursier.com


Voir l’article

M6 JT 19.45, 7 octobre 2013

Une initiative solidaire. Orienter vers l’une des spécialités françaises : la gastronomie. L’association « Toques et Partage » monte des restaurants haut-de-gamme avec des brigades composées pour moitié de contrats de réinsertion. Des jeunes en difficulté y trouvent ainsi une seconde chance. C’est le cas de Moussa [qui a su saisir sa chance]. […] Une expérience que Moussa vient transmettre à La Mie de Pain, au Refuge pour personnes en difficulté où il a servi le petit-déjeuner pendant 1 an. C’est ici qu’il a appris les bases de son nouveau métier.

 

 

Lutte gaspillage alimentaire

L’hôtellerie-restauration.fr, 26 septembre 2013

Franck Jeantet, président directeur général de Potel et Chabot a signé hier, avec Guillaume Garot, ministre délégué en charge de l’Agroalimentaire, le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

Cet engagement en faveur de la lutte contre le gaspillage s’inscrit dans la démarche environnementale et sociétale de Potel et Chabot qui adhère au Global Compact (pacte mondial de l’ONU en faveur du développement durable). Elle privilégie ainsi les circuits courts, les productions labellisées, biologiques ou raisonnées, les produits de saison, le commerce équitable…

 

Potel et Chabot apporte également son soutien depuis plusieurs années à l’association La Mie de Pain, dédiée aux personnes sans abri ou sans ressources en région parisienne.

 

Voir l’article

Joel Saget : AFP

Lefigaro.fr, 16 août 2013

 

Donner la parole aux sans-abri pour mieux lutter contre la précarité. Il roule une cigarette en quelques secondes et la porte à sa bouche tout sourire. Éric, 51 ans, le visage légèrement émacié entouré d’une barbe grisonnante, a débarqué à Paris en avril 2010. L’homme à la silhouette fine passe alors cinq mois à dormir entre la rue, les bureaux d’une association et quelques centres d’hébergement d’urgence, avant d’être orienté vers un des refuges de La Mie de Pain où il obtient une place définitive, avec une carte à renouveler chaque saison. « Tant qu’on n’a pas plongé dans la précarité, on ne peut pas savoir ce que c’est », assure Éric, de sa voix rauque et de son accent aux sonorités de Belgique – son pays d’origine.

 

 

Voir l’article

L'Express.fr

L’Express.fr, 09 août 2013

« SDF: Quand on perd tout, ça va très vite et ça peut arriver à tout le monde. Été comme hiver, des milliers de SDF dorment dehors. Depuis 1932, l’association La Mie de Pain les accueille dans le plus grand centre d’hébergement d’urgence de France, Le Refuge. Visite des lieux avec Eric, sans domicile fixe, qui y dort depuis 3 ans ».

 

 

Voir l’article en entier


M6 JT 12.45

M6, JT 12.45, 08 août 2013

« On l’oublie souvent mais en été comme en hiver, les sans domicile souffrent dans nos rues. La chaleur, la déshydratation… Mais ce sont surtout les places d’hébergement d’urgence qui diminuent. Ces dernières semaines, la demande a explosé ». 

 

 

Mission N°2

ÉCOUTER
ACCOM-
PAGNER

AIDER

UN DON DE
130€
REPRÉSENTE

10 JOURNÉES D’ACCUEIL DE JOUR POUR 1 PERSONNE SANS-ABRI

Voir nos autres missions >

Recevez toute notre @ctu

Suivez La Mie de Pain sur

Principes déontologiques de l’association
Les administrateurs exercent leurs fonctions de façon bénévole et désintéressée dans l’intérêt de l’association.
Chaque administrateur renseigne annuellement une attestation de non-conflit d’intérêts et s’engage à respecter les principes déontologiques (article I.2 du règlement intérieur de l’association approuvé par le ministère de l’intérieur le 24/09/2015). Les 2 codirecteurs ont également signé cet engagement.